maternage

Souffrir d’Hyperémèse gravidique, c’est quoi?

Aujourd’hui, je ne vous parle pas allaitement ni parentalité, je vous parle de la grossesse.

La grossesse, c’est un moment unique, on profite, on nage dans le bonheur, on a un petit être qui grandit en nous.

Un moment de béatitude pour certaines femmes, pour d’autres non.

Non, car il existe une maladie très peu connue, l’hyperémèse gravidique (HG), qui touche 1 à 5 % des femmes.

J’ai décidé de vous en parler pour casser un peu ce tabou, car non ce n’est pas normal de vomir pendant toute la grossesse, de vomir passer les 3 mois de grossesse, de vomir 50 fois par jour…

Hyperémèse gravidique : les nausées sévères de la grossesse ...

Les médecins sont très peut informer sur cette maladie, car comme on nous l’a si bien appris, quand on est enceinte, on vomit…

Mon médecin généraliste et ses remplacements, les médecins anesthésies (pour le rendez-vous péridurale) et  les gynécologues,  que j’ai vus pendant 9 mois, me disait c’est rien, on vomi quand on est enceinte, pour mes 2 grossesses.

« Quand c’est un garçon, on vomit plus »

« Quand c’est le 2 ème on vomit plus »

Oui, les nausées, jusqu’aux 3 mois de grossesse, sont possibles, mais vomir X Fois par jour non.

Être dans l’impossibilité de manger et dégoûter par la vue des aliments, ce n’est pas normal.

Et ça, je l’ai appris il y a quelques années, bien après mes grossesses, quand mon fils avait 1 an.

La princesse Kate Middleton en a souffert aussi pendant ses grossesses, ça a permis de faire connaître un peu plus l’hyperémèse gravidique.

Durant mes 2 grossesses, j’ai beaucoup vomi, du début jusqu’à mon accouchement.

J’ai perdu beaucoup de poids pendant mes grossesses, entre 10 et 15 kilos.

Pour ma fille, j’ai pu me nourrir pendant 9 mois que de petit pain grillé avec de la vache qui rit et du piment, il y avait juste ça qui passait.

Pour mon fils, c’était des salades niçoises et de la pastèque.

Ce n’était pas des envies, non, justes les seuls aliments qui passaient.

Et je me forçais à manger psychologiquement avant, je ne pouvais pas regarder mon assiette sans avoir la nausée.

Aucun aliment, vu, odeur n’était possible, regarder top chef et autres émissions de cuisine à la télé, impossible, lire un magazine de cuisine et voir une photo de la nourriture, je vomissais, imaginez ce que j’allais préparer pour le repas de ma fille, faire les courses… je vomissais. Je suis dans le domaine du soin (AMP, pour ceux qui connaisse 😉 ), je devais donc aider les personnes à manger, mettre la table… le moment du repas était particulièrement dur, je devais me concentrer, penser à autre chose et « être là » pour la personne.

Les phrases que j’ai entendu des centaines de fois « c’est normal de vomir, t’es enceinte » ou « on vomit plus quand c’est un garçon ».

Petites anecdotes :

-À Rennes (en Bretagne) on est connu pour notre grande consommation d’alcool 😉 et pour nos jeudis de l’étudiant, ce sont des soirées très arrosées, je terminais le travail à 20 h, je rentre chez moi, 45 min de bus, pendant tout le trajet, je me retenais de vomir dans le bus, mon arrêt, ouf je sors vite, vomit dehors à en tomber par terre et des jeunes en passant, qui rigole en disant « ha elle a pris de l’avance sur ce soir elle ». Maintenant j’en rigole, mais sur le coup beaucoup moins.

-Quand j’étais enceinte de ma fille, les premiers jours de grossesse, j’avais mes règles, je ne savais pas que j’étais enceinte vu que je les avais, sauf que je vomissais non stop, je ne vomissais jamais même malade, j’avais un bon gros doute sur une éventuelle grossesse, je vais voir un médecin généraliste, qui voulait me prouver par a plus b, sans prise de sang, que je n’étais pas enceinte, « non, vous n’êtes pas enceinte, vous avez juste une gastro ».

Il refusait de me faire une ordonnance de prise de sang, alors que moi je savais à coût sûr que j’étais enceinte.

9 mois plus tard, une gastro de 2,720 kg et 48 Cm 😂

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Les symptômes que j’avais :

-10/15 kilos perdus

-Aucune odeur ou vu de nourriture possible pendant 9 mois.

-Dégoût de la nourriture

-50 vomissements par jour minium

-Arrêt de travail à 3 mois de grossesse

-Tension très basse

-Plus de force

-malaise multiple

-Je vomissais à la maison, sur le trajet, à la descente du bus, j’ arrivais au travail, je vomissais, j’arrivais 30 min plus tôt pour commencer à l’heure, je vomissais pendant mes pauses.

-Au travail, c’était la gêne et la culpabilisation car je pouvais pas rester assise 1 h pour mon animation, servir le goûter ou les repas aux résidents, c’était un défie.

-Le défiler aux toilettes pour vomir « on ta chercher, t’était où ? » Ma collègue, devait prendre mon relais.

Les autres symptômes possibles :

Déshydratation sévère, dénutrition, hallucination, dépression, perturbation hépatique, pouvant aller jusqu’au coma, une hospitalisation est souvent nécessaire quand la perte de poids est supérieure à 10 % du poids initial.

Les causes de l’hyperémèse gravidique :

Les causes pourraient être de plusieurs ordres: hormonales (un taux de béta-hCG très élevé), fonctionnelles (reflux gastro-œsophagien maternel) ou génétiques, peu d’études ont été faites.

Ce n’est pas une maladie psychiatrique, c’est une violence faite aux femmes de les cataloguer comme telles.

Conseil pour atténuer les vomissements :

Bien sur suivant chaque femme, chaque grossesse, c’est différent, ça peut fonctionner pour une et pas l’autre.

-Il y a des bracelets d’acupression qui existent.

Sea Band Bracelet D'Acupression Adulte Gris 2 Pièces | Newpharma

-Gérer son alimentation comme on en ressent l’envie, tanpis pour le régime, manger en petite quantité, boire des boissons sucrées.

-Évitez les odeurs.

-Se reposer le plus possible, déléguer à l’autre parent le plus possible, car la fatigue aggrave les nausées et les vomissements, se faire livrer ses courses.

-Un rendez-vous avec un.e énergéticien.ne, une/des séances d’acupuncture, peuvent faire du bien.

-Les médicaments antiémétiques (qui évitent les vomissements) classiques ne suffisent généralement pas.

L’image contient peut-être : texte
Association de Lutte contre l’Hyperémèse Gravidique

Réseau d’aide :

Des associations qui peuvent vous aider :

Association de lutte contre l’hyperémèse gravidique

https://www.associationhg.fr/

Groupe Facebook :

https://www.facebook.com/associationdeluttecontrelhyperemesegravidique/

 

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Je compte sur toi pour partager ce ruban violet de lutte contre gravidique pour que plus aucune femme ne souffre.’
Association de Lutte contre l’Hyperémèse Gravidique

Si vous aussi, vous souffrez hyperémèse gravidique, n’hésitez pas à nos donner vos conseils en commentaires, cela peut aider d’autres femmes.

N’hésitez pas aussi, à partager cet article pour faire connaître l’hyperémèse gravidique aux futur parents, pour éviter les mauvais conseils et remarques blessantes que l’on peut entendre.


*Hésiter pas nous suivre sur Instagram

*La page Facebook de Mam’termante

*Retrouvez-nous sur Twitter aussi ?

*Et à vous abonner au blog, si ce n’est pas déjà fait ?

25 commentaires sur “Souffrir d’Hyperémèse gravidique, c’est quoi?

  1. c’est ouf
    j avais vu ça avec Kate mais j avoue je n’en ai pas souffert…
    J’ai eu d’autres mots
    mais en tout cas c’est bien d’en parler car au moins ça sensibilise et ça aide les futures mamans
    des bisous

    J'aime

  2. Coucou,
    Ah les vomissements, cet enfer ! Une grossesse seulement et ça a été un enfer ! Malade du début à la fin, je dormais peu, assise sur mon lit tellement j’avais des nausées ! Je passais plus de temps au dessus de la cuvette qu’autre chose ! Et pourtant, j’ai pris 22kg, va comprendre ! Je mangeais uniquement des yaourts, y a que ça qui passait et encore !
    Et j’ai eu le droit aux mêmes phrases ! Puis, après l’accouchement dit traumatique, un autre combat : l’endométriose apparu avec ce dernier, à cause du choc traumatique ! 7 ans pour être diagnostiqué !
    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    J'aime

  3. Perso, j’ai vomi chaque matin et chaque soir donc, je ne pouvais manger que le midi et faire un goûter. Et ça jusqu’à la fin, je ne connaissais pas cette maladie et je me dis que c’est peut être ce que j’ai eu…. sachant que je n’avais pas de kilos à perdre après l’accouchement…

    J'aime

  4. Coucou ! En effet ici 5 mois et demi et enfin la fin du calvaire, pour ma puce juste les tomates passaient, même un verre d’eau me faisait vomi. J’ai bien cru crever. Cependant je me suis rattrapée après j’ai pris bcp de poids. Les gens banalisent nos maux, mais 9 mois cela ne m’étonne pas, une amie l’a eu, quelle calvaire. Les médecins ont des réponses toutes faites aussi, toutes celles qui vomissent sont des femmes courageuses, c’est une étape très difficile.

    J'aime

  5. Merci pour cet article instructif ! Ce sujet fait parti des choses dont on ne parle pas ou peu et que, lorsqu’on a jamais été enceinte, comme moi, devrait être connu !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s