Coup de gueule contre l’émission « Salut les terriens »

Coup de gueule

Si vous me lisez, vous savez que vous êtes sur un blog parental oui mais bienveillant aussi, je suis contre les VEO (Violence Éducative ordinaire), je le dis assez souvent, je pense 😉

 
J’ai déjà écrit quelques articles sur les VEO sur les conséquences des VEO

Ici : sur suis-je l’esclave de mes enfants

ici : sur la journée contre les violences éducatives ordinaire

encore par ici : sur le top 15 des pires réflexions que l’on entendre quand on pratique une éducation sans VEO

et là : Sur la bienveillance

et on termine avec mon dernier sur les livres sur la communication non violente à cet endroit  🙂

 
Je suis même en train d’écrire un article sur mon enfance et les VEO que j’ai subis pour bien expliquer également ce que c’est, mais il me prend du temps et trop d’émotions ressortent à chaque fois.

26648710_10213357933215350_1556332229_n
Voici donc l’objet de mon coup de gueule :

 
Dimanche 4 Mars 2018, C8 diffusait son émission « Salut les terriens ».
Isabelle Filliozat était une des invité, elle avait été interview chez elle sur la bienveillance, la parentalité positive.

 

 

Le reportage sur Isabelle est très bien, elle explique les bases de la bienveillance, l’écoute de son enfant, que taper son enfant ne soulage que le parent et que lui l’enfant n’apprend rien de cette sanction, que l’enfant (du moins son cerveau) ne comprend pas la négation, que lorsque qu’il est sous l’effet du stress l’enfant rigole…

 

 

Mais la journaliste Natacha Polony, elle ne conçoit pas ce type d’éducation, ok, grand bien lui fasse, j’ai abandonné l’idée de vivre dans le monde des Bisounours, depuis un moment et à chaque parent son éducation, mais tenir de tel propos, sur une chaîne de télé, dans une émission connu c’est plus que choquant.

 
Quand j’ai regardé l’émission, j’étais en colère contre elle, banalisé la violence faite aux enfants à ce point, mais aussi en colère contre Thierry Ardisson qui tolère et approuve ces propos, en colère aussi contre C8, qui laisse diffuser de telles choses, également en colère contre les invités sur le plateau qui approuvent aussi toutes ces choses dites.

 

Si vous me suivez sur Facebook, vous avez dû voir mon coup de gueule lundi soir, mais mardi matin, cette histoire me travaillait encore, je me suis donc renseigner sur les autres invités et se que j’ai appris m’a donné encore plus envie de vomir.

 

Je vous le dis, ne pensais pas faire un article au début sur cette émission, juste un post Facebook, mais je voulais vous partager un peu les choses que j’ai apprise.

 

Avant je vais vous raconter les passages qui m’ont personnellement choqué et pas que moi, à le lire sur les réseaux sociaux.

 
Passage de l’émission :

 
Natacha Polony parle de la loi, qui va passer le 22 février, contre les violences éducatives ordinaires.
Elle parle de la publicité, qu’on ne fait plus la différence entre frapper son enfant et une fessée selon elle.

 
Elle dit en gros y a des enfants martyrs, que frapper c’est atroce, le culpabiliser c’est atroce, ignorer aussi donc qu’il ne reste plus rien après pour punir son enfant.

 
« Vous l’avez troué celle-là » demande Thierry Ardisson.

 
« Si y a un problème c’est de votre faute à vous parents, …je pense que ses gens-là, font beaucoup de mal » répond-t-elle.

 
Anecdote style « j’en suis pas mort » de Bernard De La Villardiére qui dit avoir donné des fessées à ses enfants et il souligne qu’il faut dire à son enfant qu’on l’aime quand on le « cogne ». Il ajoute qu’il a été frappé par son père « même trop »…

 

« Je lui ai mis un pain »

 

Oui il dit à la télé qu’il a donné un coup de poing à son fils, vous avez bien lu.

 
Intervention du chroniqueur, pour parler du « génie » Aldo Naouri, que lorsque un enfant fait tomber sa cuillère par terre, il ne faut pas la ramasser pour montrer c’est qui le patron, car oui faut marquer son autorité …

 
Thierry Ardisson cite Aldo Naouri en disant qu’en gros si on n’est pas sévère avec son enfant plus tard il aura « une vie de merde ».

 
Si vous voulez voir le reportage en entier c’est ici.

 

 

Les personnes présentes et qui approuvent :

 

Natacha Polony :
Elle n’en n’est pas à sa 1ére, en 2011, elle avait écrit à peu pareil, le 28 avril 2011, dans un article « SOS enfant battus, la société à la dérive ».

 
Si vous mets quelques extraits :

 
-Elle approuve Jérôme Cahuzac et François Bayrou qui avaient frappés des jeunes dans la rue.

 
« La fameuse gifle avait valu au futur président du Modem un score plus qu’honorable, ce qui prouve combien sont nombreux les Français … il s’agit de rappeler que les bornes ont des limites… »

 
-Elle parle aussi de la campagne de publicité, que nous pouvons voir encore, celle qui fait ouvrir les yeux : une petite fille fait tomber son verre de jus de fruit, sa mère lui hurle dessus et lui met une gifle, la grand-mère arrive et prend sa fille dans les bras et lui demande pardon.

 
On voit bien à travers cette pub les blessures que peuvent faire les VEO, mais pour Natacha Polony, cela est plutôt : « Passons sur la nullité absolue d’une vidéo dans laquelle tout sonne faux, …Le plus grave réside évidemment dans la manipulation intellectuelle dont relève ce message. Grave, parce qu’il s’agit de focaliser l’attention sur des gestes, gifles et fessées, qui sont courants, pour faire croire que les parents qui en usent sont des monstres, au même titre que ceux qui attachent leur enfant à un radiateur ou lui assènent des coups de ceinture. Le meilleur moyen, bien sûr, de laisser ceux-là agir en toute impunité.

 

Je souligne que ces gestes ne sont pas courants pour tout le monde…

 

-Pour elle, une gifle est plus violente qu’une fessée et la personne qui le fait n’est pas forcément énervée, alors là, je veux bien qu’on m’explique, une personne peux taper son enfant comme ça, par plaisir ?

 
Pourtant ce sont des gestes qui révèlent bien une colère de la part de la personne qui les donne et un geste de dernier recours.

 
« Une fessée n’est pas une gifle, ni une petite tape sur la main, et qui les assène n’est pas forcément hors de ses gonds et prêt à se défouler sur une victime. La gifle, pour qui a un quelconque sens des relations d’autorité, est un geste plus violent qu’une fessée (destinée au jeune enfant, et qui ne doit pas faire mal)… »

 

-Bien sûr « il faut rester dans la limite du respect de l’enfant ».

 

Respecter son enfant, déjà c’est ne pas le frapper !!

 

-Les parents qui se renseignes, lisent, s’informe sur les méthodes d’éducation bienveillante sont : « Les parents dépossédés de leur légitimité, privés de leur capacité à évaluer telle situation, et à choisir la meilleure façon d’y répondre, ne sont donc plus parents que par leur fonction d’engendrement. »

 

Non, désoler madame Polony, je suis juste mieux informée que vous car je me renseigne sur le cerveau des enfants et les conséquences des VEO.

 

-Dernier paragraphe de l’article : «sanction et brutalité aveugle sont de même nature, et le parent qui voudrait leur imposer quoi que ce soit, éventuellement par la force, est un bourreau. Détruire ainsi l’image d’un parent aux yeux de son enfant est une grave responsabilité. »

 
On a bien ici le mélange entre le laxisme et l’éducation non violente/positive.

 
Il ne faut pas oublier que ce sont 2 choses totalement différentes.

 
Pour l’enfant comme pour l’adulte, il faut un cadre, c’est ça la différence, le laxisme ne donne aucun cadre, l’éducation bienveillante en donne un qui s’agrandit avec les années.
Le cadre peut évoluer avec le temps, quand l’enfant grandi.

 

-Si vous voulez lire l’article en entier, voici le lien.

 

Elle est maman de 3 enfants, à entendre son discours loin d’être élevés dans la bienveillance ;(

 

Franz-Olivier Giesbert :

Le chroniqueur, celui qui dit dans l’émission, qu’il ne faut pas ramasser la cuillère d’un enfant qui la fait tomber, pour montrer qui c’est le patron.

 
Celui qui ne connaît pas le fonctionnant du cerveau d’un enfant, la découverte de la loi de la gravité et le jeu, qui est juste un écrivain et journaliste et dans aucun domaine spécialiste des enfants.

 
Je ne le connaissais pas, j’ai donc été voir sur internet (merci Wikipédia) et bien ce monsieur est végétarien, donc lutte contre les violences faites faite aux animaux, il en a même fait 3 livres.

 
Mais il approuve les violences faite aux enfants, oui on peut accepter les violences et les coups sur un enfant mais être scandalisé par la maltraitance faite aux animaux.

26648501_10213357933295352_2023902896_n

Aldo Naouri :

 
Il a été cité, pareil, je ne le connaissais pas donc Google est mon ami, j’ai été voir qui il était et lire quelques articles sur lui, je n’aurais pas dû…

 
Donc en gros cet homme dit qu’un bébé doit gagner l’amour de ses parents, il ne faut rien expliquer aux enfants, il ne faut pas répondre à ses besoins sinon ça fait de lui un tout puissant « C’est qui le patron ».
Attention on continue, un père ne sert à rien, il ne faut pas divorcer (ton mari te bat, assume, on ne s’aime plus ce n’est pas grave, on reste ensemble quand même).

 
Bien sur les personnes homosexuelles ne doivent pas avoir d’enfants, s’aimer mouais, mais pas le droit d’avoir un désir d’enfant.

 
Une femme qui a des enfants par don de spermes, doit se remettre en question, ba oui c’est de sa faute si elle a des problèmes de stérilité quoi!! Et pourquoi le dire à ses enfants, mentir c’est mieux.

 
Vous avez vomi, pas encore ? Attendez ça va venir là…

 
Monsieur est pédiatre spécialisé dans les relations familiales, j’ai oublié de le précisez je crois.

 
A la question d’un jeune papa, qui se plaint que sa femme ne veux pas avoir de relations sexuelles avec lui, car oui accoucher d’un ou plusieurs enfants, la fatigue, les inquiétudes des jeunes parents, les nuit sans sommeil, c’est rien, t’es une femme tu assumes, hein.

 
Et bien Monsieur Naouri lui répond qu’il n’a qu’à la violer, au bout d’un moment elle dira oui.

 

Vous êtes dégoutter du genre humain n’est-ce pas ?

 
Je n’invente pas les propos voici les extraits de l’article en question .

 
Bernard De La Villardiére :

 
Alors là, double choque, quand il dit que on peut taper son enfant mais qu’il fait lui dire qu’on l’aime.

 
Va dire ça à la femme battue, c’est ce genre de discours quelle entend, « je te cogne, mais je t’aime quand même, je te bats mais c’est de ta faute ».

 
Et summum quand il dit/avoue à cause de Ardisson, qu’il a mis « pain» à son fils.
Il dit à la télé qu’il a mis un coup de poing à son fils, il est fière de lui, fière d’avoir frappé son enfant.

 

 

Comment ce genre de personne peut être invité à s’exprimer à la télévision ?

 

Pourquoi ça me choque :

 
-Déjà pour moi, fessées, claques, humiliations, coin, coups, ignorer sont des VEO (Violences Éducatives Ordinaire). C’est la même chose.

 
-Au contraire la publicité montre bien les conséquences des VEO.

 
-Déjà pourquoi toujours punir son enfant, il faut d’abord le comprendre, comprendre pourquoi la « bêtise » a été faite et peut-être ce remettre en question dans son rôle de parent.

 
Votre fille a coupé les cheveux de toutes ses poupées, elle a fait une bêtise mais vous parents, les ciseaux qui doivent être en hauteur l’était–il, les aviez-vous ranger à leur place, hors de sa portée ?

 
Il existe les sanctions réparatrices, par exemple votre enfant casse votre vase, au lieu de le punir de télé pendant 1 semaine, de lui donner une fessée/une claque ou de le mettre au coin pendant 10 min, déjà parler avec lui pour savoir comment c’est arrivé, le laisser trouver une solution pour réparer sa bêtise, ça peut être recollé le vase, en racheter un, s’excuser…

 

-Le « vous l’avez trouvé où celle-là ? », celle-là c’est une psychologue renommer, reconnue, c’est une femme !!

 

-Je ne pense pas que les parents qui pratiquent la bienveillance avec leur enfant soient dangereux pour la société, au contraire, on se renseigne sur le cerveau des enfants, les conséquences de gestes banales pour certains mais dangereux pour les futurs adultes qu’ils vont devenir.

 
-Le « je te tape mais je t’aime », comme le discours d’un homme qui bat sa femme…

 
-Et être fière de frapper son enfant… discours d’un autre monde pour moi.

 
-Citer Aldo Naouri comme un génie alors que cet homme incite les hommes à violer leurs femmes, ceci un s’appelle un viol conjugal, on n’a pas la même notion du génie je pense.

 

Mes enfants sont élever dans la bienveillance, je ne pense pas qu’ils auront            « une vie de merde » car je lis les livres d’Isabelle Filliozat 😉

Au contraire ils sont plutôt équilibrés, pleins d’empathies, aimant .

 

Si comme moi, vous êtes choquer, vous pouvez écrire au CSA voici le lien, personnellement je l’ai fait, ce type d’émissions et de propos me choque tellement, me heurte, me met en colère que je ne pouvais pas, ne pas le faire :

http://www.csa.fr/Services-en-ligne/Alerter-le-CSA-sur-un-programme

#stopveo

26648508_10213357933135348_306153699_n

Et vous, vous en pensez quoi ?

 

*Hésiter pas nous suivre sur Instagram

*La page Facebook de Mam’termante

*Depuis peu, retrouver nous sur Twitter aussi 🙂

*Et à vous abonner au blog, si c’est pas déjà fait 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Coup de gueule contre l’émission « Salut les terriens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s