12 livres sur la communication non violente et la bienveillance

Avec les années j’ai pu me faire une petite bibliothèque de livres varié sur le thème de la communication non violente et la bienveillance.
J’ai commencé il y a 9 ans avec la naissance de ma fille et depuis la naissance de mon fils, il y a 43 mois j’en achète très régulièrement, j’en emprunte aussi à la bibliothèque mais certain livre peuvent servir plusieurs fois, on peut les ressortir, ils posent des questions, permet de faire un travail sur soi…je pense à « j’ai tout essayé », « il me cherche » et « Il n’y a pas de parents parfaits » en autre.
Je vous avais déjà fais une petite sélection de livre bienveillant pour les enfants que nous avons à la maison, que vous pouvez retrouver un précédant article ici 🙂

Souvent je vois la même question sur différents groupes Facebook bienveillant « vous me conseillez quels livres sur la bienveillance ? »
Alors il m’est venu l’idée de faire cet article, vous présenter les livres qui m’aide au quotidien et dans un prochain article si ça vous dit vous expliquer plus en détail les livres et ensuite dans un autre article vous parler des magazines, car il y a plusieurs magazines bienveillants mensuels, pour éviter de vous faire un article trop long qui fera décrocher 😉

 

Je vous ouvre ma bibliothèque 🙂

 

  • -Il y a les livres de Isabelle Filliozat :

Isabelle Filliozat est psychothérapeute, elle écrit des livres de bienveillance, fait des conférences, c’est un peu mon gourou 😉 Elle explique très bien.
Les 3 livres que je vais vous présenter sont illustrés donc encore plus facile à comprendre et accessible pour les enfants aussi.
Je vais commencer par le béaba, le livre qu’on doit tous avoir, facile à lire, explicite, qui sert et ressert, qu’on ce passe de génération en génération^^
1/« J’ai tout essayé » de 1 à 5 ans (sur le papier moi je le ressors encore pour ma grande fille de 9 ans parfois).

 

28000779_10213644236012741_1917223774_n

 

2/La suite « Il me cherche » à partir des 6 ans de l’enfant jusqu’à 11 ans.

27990288_10213644126089993_683994988_o

 

Par exemple sur le chapitre « il se met en rage à la moindre frustration », Isabelle Filliozat explique bien si l’enfant décharge sa fureur c’est qu’il a confiance en nous (figure d’attachement, encore et toujours), qu’il faut remplir son réservoir d’attachement, l’écouter, identifier où est le problème avec lui…
La journée à l’école l’enfant vit plein de choses, camoufle ses émotions, dispute avec les copains, mauvaises notes, remarques… le soir venu, il décharge ses tensions sur la figure d’attachement (souvent la maman).

3/Le dernier qui vient de sortir, je vais l’acheter bientôt il parle de l’adolescence, ma fille entre en pleine pré-adolescence et je pense trouver des outils dedans pour m’aider 🙂 « On ne se comprend plus » pour la période 12 à 17 ans.

27935524_10213644235932739_2066651716_n

 

Isabelle Filliozat à écrit aussi d’autre très bons livres qui permettent de mieux comprendre ses enfants et aussi de mieux se comprendre comme :

4/« Au cœur des émotions de l’enfant»

 

27999301_10213644125329974_476130121_o

 

Il permet de comprendre chaque émotion que peut ressentir son enfant, pourquoi il la ressent et comment l’aider et l’accompagner dans cette émotion.

5/« Il n’y a pas de parents parfait »

 

28035163_10213644125969990_1332538137_o

 

 

Je vous donne un extrait d’un échange entre un enfant de 8 ans et Isabelle Filliozat, très marquant et qui fait réfléchir :

« -J’aime pas quand ma mère me donne des gifles.
-Qu’est-ce que tu ressens quand ta maman te tape ?
-Ça fait mal, j’ai la joue rouge et puis je suis en colère.
-Qu’est-ce tu te dis ?
-Je me dis qu’elle ne m’aime pas.
-Tu sais pourquoi elle te tape ?
-Parce que j’ai fais une bêtise.
-Ça te donne envie de ne plus en faire ?
-J’ai pas fait exprès de faire une bêtise.
-Qu’est-ce que tu peux faire pour qu’elle ne te gifle plus ?
-Il faut que j’arrête de faire de bêtise, que je fasse plus attention.
-Tu peux faire ça ?
-Ben non, parce que je fais pas exprès »

Pourquoi traiter son enfant ainsi, alors qu’avec son collègue, ami, mari, on n’agit pas comme ça.

 

6/Nous avons aussi « Les cahiers Filliozat » sur les émotions et la confiance en soi.
Il y en a d’autres aussi en magasins, un sur les peurs et un autre sur le retour au calme (prochain achat prévu).

28034661_10213644280093843_414310967_o

 

Ce sont des cahiers d’exercice pour les enfants, ils sont très ludiques, l’enfant dessine, colle des vignettes, répond à des petits quiz, apprend à mieux se connaître, il y a des activités à faire aussi et à la fin du cahier un livre pour aider les parents à ce que leur enfant se connaisse mieux.

 

Isabelle Filliozat en a encore écrit beaucoup d’autres comme « Que ce passe-t-il en moi », « L’intelligence du cœur », « Les chemins de la joie »

  • -Après Isabelle Filliozat je ne pouvais pas ne pas parler de l’autre bible bienveillante :

7/ « Parler pour que les enfants parlent, écouter pour que les enfants écoutent » de Adele Faber et Elaine Mazlish.

 

27999013_10213644124689958_1728170317_o

 

On apprend en lisant ce super livre, comment encourager l’autonomie de son enfant, comment accueillir les sentiments des enfants, comment utiliser des alternatives aux punitions…

Le livre ce lit très facilement, on nous interroge, nous pose des questions, des dessins servent pour illustrer les propos.

Je vais faire rentrer dans ma bibliothèque bientôt d’autres livres des mêmes auteurs « Frère et sœurs sans rivalité » et « Parent épanouis, enfants épanouis ».

Dans ma ville, il y a les ateliers pour les parents, mais je ne peux pas y participer, car ils ont lieu le soir en semaine, compliqué avec les enfants :/ mais des ateliers ont lieu dans beaucoup de villes, n’hésitez pas à vous renseigner si vous êtes tentés 🙂

  • -Les 2 autres livres sont très recommandés aussi dans une bibliothèque bienveillante, ils sont écrits par Catherine Gueguen, qui est pédiatre, spécialiste dans la parentalité et la communication non violente, elle donne des conférences et anime des ateliers.

8/ « Pour une enfance heureuse »

 

27999558_10213644124929964_2117798997_o

 

C’est LE livre qui nous permet de connaître le fonctionnent du cerveau.
Ce qui ce passe lors des pleurs, d’un moment de stress, lorsque qu’un enfant subi des VEO (Violence Éducative Ordinaire).

9/ « Vivre heureux avec son enfant »

 

28034494_10213644125289973_1900356056_o

 

Il complète le précédent livre, on apprend encore plus comment fonctionne le cerveau, pourquoi l’enfant a de tel comportement face aux situations.

J’ai appris beaucoup sur les pleurs, le sommeil des enfants en le lisant, mais aussi sur moi quand je n’arrive plus, quand les limites sont atteintes, car oui, ça m’arrive, je ne suis pas une super héroïne 😉

  • Nous avons après :

10/ « Poser des limites à son enfant » de Catherine Dumonteil-Kremer.

 

27999061_10213644125609981_1337837818_o

 

Ce livre est très bien car, il y a des situations, des solutions.

Catherine Dumonteil-Kremer, a écrit aussi « Élever son enfant… autrement ». Elle organise des ateliers et des conférences sur la parentalité bienveillante.

 

11/ « Les ressources insoupçonnées de la colère » de Marshall B.Rosenberg.

28000070_10213644126169995_186676678_o

 

« En CNV nous essayons d’utiliser la colère pour découvrir les besoins insatisfaits qui sont la cause profonde de cette émotion. »

Pour les personnes qui connaisse la CNV (Communication Non Violente), Marshall B.Rosenberg, n’est plus à présenter, c’est lui qui a crée la CNV, le centre pour la Communication Non Violente.
Il a aussi écrit « L’art de la réconciliation », « Clé pour un monde meilleur », « Dénouer les conflits par la Communication Non Violente » et encore pleins d’autres.

12/ « T’es toi quand tu parles » de Jacques Salomé.

 

28081656_10213644124649957_503123110_o

 

Ce livre est très intéressant, car il parle des mots que nous employons, il m’a fait réfléchir et changer la tournure de certaines phrases que je pouvais dire.

 

Je vais m’arrêter ici car l’article est déjà très long ^^

 

Je vous ai montré les principaux, j’en ai d’autres mais ceux-là sont les plus importants je trouve 🙂

Si ça vous intéresse, je parlerais de chaque livre plus en détail, lors de prochain articles 🙂

 

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver une sélection de livre bienveillant pour les enfants, dans un ancien article ici 🙂

 

Si vous connaissez d’autres livres n’hésiter pas me dire, je les rajouterais dans ma liste et je les lirais volontiers 🙂

 

Partager cette liste de livres avec votre entourage, vos amis, collègues, futur parent ou grand-parent, parents d’enfants de tout âge, pour planter des petites graines de bienveillance 🙂 ❤

 

Ils peuvent être une idée de cadeaux, qui est très utile, au lieu d’une énième tenue pour des nouveaux parents 😉

 

27998961_10213644484698958_1210038930_o

 


*Hésiter pas nous suivre sur Instagram

*La page Facebook de Mam’termante

*Depuis peu, retrouver nous sur Twitter aussi 🙂

*Et à vous abonner au blog, si c’est pas déjà fait 🙂

Publicités

46 réflexions sur “12 livres sur la communication non violente et la bienveillance

  1. Maman Écureuil dit :

    Article très intéressant car j’essaye moi même d’être la plus bienveillante possible avec mon fils. C’est rigolo car on en parlait la semaine dernière avec ma collègue de boulot des cahiers sur les émotions et la confiance en soi pour les petits. J’en ai entendu beaucoup de bien.

    Aimé par 1 personne

    • mamtermante dit :

      Avant surtout, on ne connaissait pas le fonctionnant du cerveau et tout ce que les pleurs/stress engendrait.

      Moi en tant que maman maternante, je souhaite que mes enfants soient en bonne santé, heureux, a laisse dans leurs corps et qu’il n’ai pas peur de leurs émotions 😉

      J'aime

  2. Bienvenue chez Vero dit :

    Alors 1000 mercis pour cet article car il y a tellement de livres de ce genre qu’on sy perd. Ma fille a eu 10 ans et elle rentre aussi dans la preadolecence et c’est bien de comprendre ce qu’il se passe à l’âge là
    On ne se comprend et il me cherche…ces 2 là m’intéresse

    Aimé par 1 personne

  3. Laura dit :

    Coucou,

    Article très intéressant, je travail là-dessus en ce moment, car j’ai tendance à vite m’emporter et crier. Il faut dire qu’en ce moment mon 6 ans me cherche fortement, il fait exprès de me mettre en colère. Le gros point noir : les repas ! Il refuse de manger des légumes et ne jure que par la viande (parce que je n’en mange pas !). Du coup, je pense opter pour le livre « Il me cherche » !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    Aimé par 1 personne

  4. tsarevinka dit :

    Je pense que de tels livres sont une vraie bénédiction pour certains parents, surtout quand on voit l’éducation de certains enfants, ça fait peur… Cependant je n’ai pas d’enfants, donc je n’ai pas vraiment le droit de juger cela.
    En revanche, même si ce sont sans doute des livres très bien et qui aident les parents, je me demande pourquoi à notre époque nous avons besoin de tout un tas de manuels alors que nos grands-parents et nos parents nous élevaient sans aucun problème… Je pense que les parents d’aujourd’hui ont un sérieux manque de confiance dans leur rôle tout de même et c’est dommage…
    M’enfin, comme je le disais plus haut, impossible pour moi de juger ^^
    Peut-être que dans je serai maman, j’en aurai besoin encore plus que certains !
    Bises,
    Alessia

    J'aime

    • mamtermante dit :

      les livres servent car on a appris beaucoup de choses avec les années, comme le fonctionnement du cerveau : les grands parents disait pleurer fait les poumons maintenant on sais que laisser un enfant pleurer va déclencher l’hormone du stress qui va rester plusieurs jours dans son corps, et pleins d’autres choses encore.

      Pour moi c’est pas un manque de confiance, c’est juste une source d’informations, d’aide, de phrase à dire, comment réagir sans être dans la veo…

      J'aime

  5. Gwen dit :

    Aaaah mais je plussoie cette liste !
    et je t’encourage vivement dans ton projet d’achats de « parents épanouis, enfants épanouis »: je le trouve hyper précieux et complémentaire de l’autre, car il donne aussi des clés importantes sur la posture du parent. On peut « se perdre » dans la parentalité positive, oublier complètement ses besoins tellement on se focalise sur les besoins de l’enfant, et je trouve que parents épanouis, enfants épanouis aide bien à créer une relation qui soit respectueuse des deux: enfants, comme parents.
    (si tu veux en lire plus j’ai écrit ça : https://petitbout-petitbout.blogspot.com/2017/10/lire-faber-et-mazlish-ok-mais-lequel.html)

    Concernant les ateliers : ils sont top, et j’encourage les personnes pas dispo en soirées à contacter le réseau des animatrices : si il y a de la demande, ça peut aussi très bien s’organiser en journée! Par défaut ça s’organise en soirées parce que c’est plus facilement compatible avec les agendas pro, et en particulier, que ça permet aux papas de venir (si on part du principe d’un rythme de travail « standard ».)

    Aimé par 1 personne

  6. blogdonotracuspote dit :

    Merci. Ce partage est important car il nous rappelle qu’en tant que parent nous ne sommes pas seuls face aux émotions, aux réactions de nos enfants. J’ai lu Filiozat et Faber Marlitz… mais comme tu le dis j’ai très souvent besoin de reprendre quelques idées !! J’ai découvert quelques titres prometteurs grâce à toi !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s