Vivre avec les allergies alimentaires, Après la pluie, le beau temps.

Aujourd’hui je vais vous faire rentrer encore un peu plus dans notre vie, pour vous parler de quelque chose qui nous bouffe la vie, qui fait souffrir mon fils, surtout en ce moment… les allergies alimentaires.

Si vous ne suivez sur le blog, Instagram et Facebook, vous avez dû remarquer que je vous partage seulement des recettes sans plv (Sans Protéines de lait de Vache) car mon loulou est APLV, Allergique Aux Protéines de Lait de Vache et depuis peu des recettes sans gluten, car nous venons de découvrir son allergie.

 

Il existe des tas d’allergies, moi j’ai gagné le jackpot, je suis allergique à tous les fruits à noyaux, pomme, poire, fruits à coques, fraise, mûre, cassis, framboise, banane, kiwi, melon… en gros je peux manger que des clémentines (et des oranges, mais mon fils y est allergique) et c’est sans compter sur les allergies croisées que j’ai développés avec les années.

Je suis allergique par exemple à la banane et au kiwi à cause de mon allergie au latex, quand on travaille dans le domaine du soin et que l’on porte des gants presque toute la journée, je peux vous dire que c’est contraignant et j’ai découvert que je suis allergique à alo-véra à cause de ça aussi.
Je suis sujette aux allergies depuis mon enfance, j’ai des allergies alimentaires comme je vous l’ai dit mais aussi au latex, à certain arbre, pollen, acariens, chats, chiens, plumes d’oiseaux…
La période du printemps est une horreur pour mes yeux et mon nez , par exemple.
La liste est grande de mes allergies ^^ on pourrait y passer la journée 😉

 


Pour mieux vous expliquer les allergies de mon fils, je vais commencer dès le début.
Je ne sais pas si ça a joué sur ses allergies ou si c’était un signe de ses allergies qui était déjà présente, mais quand j’étais enceinte, je vomissais sans cesse, plus de 50 fois par jours et ce jusqu’à la fin de la grossesse et très peu d’aliment passaient, heureusement qu’on était en été, car c’était la pastèque qui passait et la salade niçoise.
Mon médecin et les autres vu pendants ma grossesse, m’ont tous dit, qu’il était normal de vomir, j’ai appris il n’y a pas si la longtemps, que vomir autant n’est pas normal, merci Kate Middleton de m’avoir fait découvrir l’Hyperémèse gravidique.

 
J’ai écouté les pseudos conseils, aussi qu’on nous donne à la maternité, dans les magazines de puériculture ou que l’entourage peut donner et que je n’aurais jamais dû écouter « si tu allaites mange plus de produits laitiers ».
Étant moi même allergique au lait de vache plus jeune et ayant une petite sœur APLV, je n’en consommais presque pas.
Mon fils à quelques jours de vie, à eu des maux de ventre, douleurs, il dormait ses petites jambes replier sur lui, sa peau était très sèche, il dormait très mal et vomissait beaucoup.
Là j’ai commencé à me poser des questions.
J’ai fait plus attention à ce que je mangeais, les produits que j’utilisais, je tenais un journal alimentaire (on y écrit tout ce que l’on mange, cella permet de voir s’il y a réactions, l’aliment qui peut être responsable).
J’ai posé des questions aux médecins, mais tout était normal pour eux. Je sortais des rendez-vous avec un doute à chaque fois.

Ensuite son apparu à ses 2 mois, les plaques d’eczéma sur le corps, les boutons sur le visage, les problèmes de sommeil ne disparaissaient pas, les selles vertes et le sang dans les selles pour terminer.

J’ai regardé sur internet, j’ai vu que tous les signes correspondaient avec une allergie au plv, j’en ai parlée à mon médecin généraliste qui m’a dit que l’allergie au plv n’existait pas, que c’était dans ma tête, la pédiatre pareil, ce n’est pas possible.

À ses 3 mois, j’ai donc décidé d’aller voir un nouveau pédiatre qui là m’a écoutée et nous a orienté vers un allergologue et prise de sang de prévu car suspicion de la maladie du facteur 7 (c’est un trouble de la coagulation du sang et le sang dans les selles est un des symptômes).

La prise de sang, pour la maladie du facteur 7, par chance c’est révéler négative, donc plus de doute, c’était bien une allergie.

L’attente pour un rendez-vous chez un allergologue étant très longue, j’ai commencé à prendre les devant en faisant une éviction stricte pour moi des plv. Mon fils n’avait que 3 mois, donc aucune alimentation pour lui à par mon lait.

Car oui, les plv, comme les autres allergies alimentaires, passent dans le lait maternel.

Au bout de quelques jours, j’ai vu des changements plus de sang dans les selles, moins de douleurs, beaucoup moins d’eczéma…

Il faut 3 semaines, pour que les PLV soit tous éliminer.

J’ai donc arrêté totalement, le lait de vache, sous toutes ses formes : lait à boire, fromage (dur pour moi qui pouvais me nourrir que de fromage), yaourts, crème fraîche mais aussi tous les plats industriels, car la plupart on des plv dedans, la charcuterie. Mais aussi les laits de chèvres, de brebis et de soja ainsi que la viande de bœuf, car ce sont des allergies croisées avec les plv, j’ai commencé à scruter les listes d’ingrédients sur tout les produits, car les plv sont présent dans beaucoup de choses, même dans le dentifrice par exemple.

À ses 6 mois, nous avons eu le rendez-vous, qui n’a pas été concluant, car les prick-test et la prise de sang pour l’allergie au plv, ont étés négatifs, une nouvelle fois je me suis fait entendre dire que c’était dans ma tête, que je lui inventais les symptômes.
C’était négatif, car il était petit et en éviction depuis plus de 3 mois, tout simplement.

J’ai continué à faire l’éviction seulement du lait de vache, car il ne montrait pas de symptômes avec les autres laits, et il allait beaucoup mieux, sauf les fois où on faisait un écart, et là on repartait pour les selles vertes, le sang dans les selles, l’eczéma, les douleurs, les vomissements, les nuits sans dormir.

Lorsqu’il a eu 1 an, on a déménagé, j’ai été voir un allergologue dans ma nouvelle ville et là, pour la 1erte fois, je me suis sentie écouter et comprise, je lui ai dit les symptômes et lui m’a dit direct, heureusement que vous faite l’éviction, votre fils est bien APLV, vous avez eu raison de vous écouter.
Ça m’a soulagé, non j’étais pas folle.
Il m’a dit de tenter une réintroduction mais en milieu hospitalier, pour être sous surveillance, lorsqu’il aurait 2 ans.

J’ai donc continué nos évictions, on avait nos habitudes, les problèmes ont disparus, revenait lorsqu’il piquait un chocolat à sa sœur ou trouvait sa cuillère de yaourt.

Mais le sommeil, n’était toujours pas au rendez-vous, ça faisait 19 mois qu’il stagnait à 10 kilos, il était très pâle.
Mon fils à 30 mois ne parlait presque pas, ne mangeait presque pas de nourriture solide (je suis en DME depuis ses 6 mois).

Lors d’une formation allaitement à laquelle j’ai participé, j’ai rencontré la formatrice du jour, spécialisé en allergie alimentaire, je lui ai parlé de mon fils, elle m’a dit, qu’il aurait une ou des autres allergies, en plus des PLV.

On a donc fait 2 prise de sang, 1 pour le fer et son état de santé général, un bilan complet, qui c’est révéler pas top du tout.
Il avait un taux très bas de fer : 5.4 ng/ml alors qu’il faut que ça soit entre 15 et 100ng/ml.
La 2ᵉ était pour les allergies alimentaires, on en a tester 20, il a des tests où l’on voit pour plus d’allergies mais le prix monte aussi et ce n’est pas remboursé par la sécurité sociale et c’est assez cher on va dire :/
Les résultats sont tombés après 3 semaines de stress, mon fils, mon petit bébé, était polyallergique, il avait une allergie au PLV qui été bien marqué, mais aussi une allergie au lait de chèvre, de brebis, de soja, au miel, à l’orange, à l’ail, aux œufs et au gluten en autre.
Que des choses qu’il mangeait régulièrement.
Le choc, que j’ai eu.

 

Je suis passée par la peur et le stress : comment on va faire pour enlever tout ça de son alimentation, le soulagement : enfin il ira mieux et la culpabilité : je m’en voulais de pas avoir vu les signes plus tôt, de lui donner ces aliments à manger, j’aurais dû le voir, c’était à cause de moi qu’il souffrait.

J’ai donc arrêté totalement pour nous 2 :
Les laits animaux : je remplace par du lait de châtaigne, de coco, d ‘amande, de riz…
Le fromage : est remplacé par du faux mage à base de coco.
-Les yaourts : ce sont de yaourt au chanvre, lait de riz ou coco.
La crème fraîche : par de la crème de coco ou de riz.
-Le beurre : je mets de l’huile, beurre margarine ou beurre de coco (trouvé à Biocoop et délicieux).
-L’ail : je mets d’autre épices comme oignons, persil, muscade, baies, thym…
-Les œufs (j’essaie mais dur encore pour les gâteaux) : par de l’agar-agar, de la compote, le blanc d’œuf c’est par du jus de pois chiche.
-Le gluten : la c’est dur car, il y en a dans beaucoup d’aliment, les gâteaux, le blé est partout, je cuisine donc mon pain, ma brioche, les gâteaux… moi même avec des farines de coco, fécule de pomme de terre, fécule de mais, farine de quinoa, de sarrasin, de riz, de millet, de pois chiche…

En 3 mois, mon fils a pris 2,500 kilos, il a pris des couleurs, ses cheveux ont poussés, il mange des aliments et il parle !!!! il fait des phrases avec au moins 3 mots.

On voit tous les mois une orthophoniste pour le langage aussi et on a 3 exercices à réaliser 7 fois par jours, c’est beaucoup mais les résultats sont là.

On a commencé aussi à prendre du kéfir, comme probiotique, car la plupart des probiotiques vendus dans le commerce, contiennent des PLV. La cure nous réssi plutôt bien et mon fils adore.

Après la pluie le beau temps comme on dit, on a été au plus bas,

j’ai eu en gros dans son carnet de santé « PAS D’ALLERGIES » on m’a dit que je psychotais, que je lui inventais des maladies, alors que j’ai eu raison de m’écouter et d’écouter mon fils qui souffrait.

Nos efforts payent, ce n’est pas facile pour un loulou de 34 mois, de voir les gens manger des choses que lui ne peut pas manger, de ne pas pouvoir prendre le paquet de gâteau qu’il veut au magasin, de m’entendre lui dire « non, pas ça, il y a du gluten ou du lait de vache dedans ».
Moi, je me prive, c’est pas grave, c’est pour son bien.
Je vois bien en quelques mois le changement, ça me donne la force pour continuer.

On doit refaire un bilan dans 1an, (car ça peut « partir à l’âge de 3 ans) pour voir si les allergies ou diminué ou si elles sont parties, ce qui serait super pour lui.

Je suis super fière de mon fils, mon petit bonhomme, qui se bat contre les allergies comme un grand, il me surprend par sa force ❤

Et pour ceux qui ce poserait la question, on mange trés bien sans, oui c’est dur de s’adapter, il faut changer toutes les habitudes prises, adapter toutes les recettes, faire des mélanges de farines mais ca donne de très bons resultats 🙂

18745233_10211467723881298_2025433591_o

Vous aussi vous connaissez ce problème d’allergies ? vous avez des doutes ?
Partager avec nous vos ressentis, vos questions, vos astuces pour vivre avec les allergies au quotidien.

 

Cet article est écrit avec le café des blogueuses, le thème est « après la pluie ».

Je vous partage 3 blogs de que suit et que je voudrais vous faire connaître :

-La cuisine de Djanisse, une blogueuse qui partage des recettes végétaliennes : http://cuisinevegetalienne.fr/
-Ma vie de coeliaque, une jeune blogueuse que je viens de découvrir qui partage des recettes sans gluten : https://maviedecoeliaque.fr/
-Angélique Marquise des couches, une maman blogueuse que je suis depuis mes débuts et qui est super ❤ : https://angeliquemarquisedescouches.com/

 


*Hésiter pas nous suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/mamtermante/

*La page Facebook de Mam’termante : https://www.facebook.com/mamternante/?ref=aymt_homepage_panel

*Et vous abonner au blog, si c’est pas déjà fait 🙂

Publicités

22 réflexions sur “Vivre avec les allergies alimentaires, Après la pluie, le beau temps.

  1. Manayiiin dit :

    Et bien, bravo pour ta persévérance, elle aura payé ! 🙂 Encore une fois je trouve ça fou comme on peut vite s’entendre dire qu’on psychote ou que tout est dans la tête alors qu’il y a réellement un (ou des) problème(s)… il faut du courage pour continuer à chercher et je t’admire pour avoir fait attention à tout ce qu’il se passait pour ton fils ! Les allergies, je connais ça par l’intermédiaire de proches qui ont de sévères allergies alimentaires. Quant à moi j’ai plein d’intolérances alimentaires. C’est vrai qu’il faut trouver des alternatives pour continuer à se faire plaisir et ne pas que ce soit trop dur moralement !

    J'aime

  2. Amsa dit :

    Coucou ma belle, super article, j’imagine que pour ton petit Loulou ça ne doit pas être facile d’autant plus que pour le moment il ne sait pas les ingrédients contenu dans les aliments et autre friandise. T’es tout simplement une superbe maman.
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. thewildbeauty dit :

    Tu as eu beaucoup de courage et de force et je te félicite d’avoir tenu tête pour la bonne santé de ton fils! Vivre avec toutes ces allergies, en comptant les tiennes plus celles de ton fils est une épreuve et je t’admire pour ta volonté 🙂 Quand je regarde les changements alimentaires que tu as fait, je me dis que tu peux regarder du côté des blogs qui proposent des recettes vegan (puisque l’alimentation végétalienne ne contient ni lait, crème, beurre, yaourt ou oeufs) et sans gluten, tu trouveras sûrement ton bonheur! N’hésite pas à me contacter si tu veux des liens vers des blogs, je commence à en connaître pas mal comme c’est aussi l’alimentation que je suis 😉

    Aimé par 1 personne

    • mamtermante dit :

      Oui c’est ce que je fais principalement, de toute façon pour les courses c’est souvent biocoop, en commerce le sans gluten est très cher sinon je commande sur un monde vegan.
      Oui je veux bien j’aime bien essayer plein de recette pour varié :)merci beaucoup ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Serena dit :

    Coucou,
    C’est vrai qu’on entendu souvent qu’on psychote alors que pas toujours, on devrait plus souvent nous écouter et se faire confiance, c’est important je trouve !
    Des bisous à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Trysha dit :

    Tu as bien fait de t’écouter et de persévérer. Je ne comprends pas ces médecins qui te disent que tes symptômes sont dans ta tête.

    Je suis allergique aussi depuis peu (je suis sure que c’est une allergie) mais mon médecin ne m’a envoyé voir un allergologue qu’après 5 RDV pour les mêmes symptomes. Pour le moment on me fait faire pleins d’analyses qui s’avèrent négatives et on a toujours pas avancé. J’espère que dans les jours qui vont suivre, on va trouver la vraie cause de cette allergie.

    Pour ton fils tu es vraiment une maman géniale. Courage pour la suite et au fait, il a une trop belle bouille.

    Bisous

    Aimé par 1 personne

    • mamtermante dit :

      Merci pour lui 🙂
      Pour toi, tu peux tenir un journal alimentaire, tu y note tout ce que tu mange, comme ca tu verras ce qui peux te rendre allergique et après faire une éviction.
      Tu as une idée de l’allergène?

      J'aime

  6. Giacometti Brin d'Os dit :

    Les allergies, rien de tel pour vous rendre la vie impossible.
    T’es toujours celle pour qui rien ne va 😉 une chieuse quoi
    Tu ne peux manger que chez toi pour être tranquille
    Je dois les avoir toutes, mais heureusement pas d’allergies alimentaires.
    Je me demande s’il existe des solutions de désensibilisation pour les allergies alimentaires.

    J'aime

    • mamtermante dit :

      oui c’est ca, a faire attention a chaque aliment, c’est stressant dès fois.
      Oui il existe une façon, c’est de faire une éviction total pendant plusieurs mois (6/12 mois), réparer le corps avec des probiotiques et réintroduire progressivement un aliment en dose toute petites mais soius surveillance médicale c’est beaucoup mieux et plus rassurant.
      Une allergie peut partir, rester ou apparaître très tard, par exemple moi les pommes, j’en est toujours manger aucune réaction et à 25 ans je me suis mise à gonfler avec un petit morceaux, pareil pour le melon vers 28 ans.

      J'aime

  7. mamanvanille dit :

    Oh je connais trop bien ce sujet… « Mme vous en êtes sure ? », « et vous, comment ça va? », « vous savez les petits soucis de peau chez les bébés c’est bien connu hein »… enfin fais ci fais ça..et surtout m’em***** pas avec un sujet que je connais mal ! J’ai tellement connu ceci, surtout avec ma première. Forcément il y a 12 ans, les allergies… hum mais oui, c’est ça madame ! Heureusement (enfin plutot malheureusement) il y a de fortes allergies dans la famille qui a permis que les dossiers de mes filles soient pris au sérieux rapidement par des allergologues attentifs. La deuxième a eu aussi des allergies à la PLV et je confirme à tous ceux qui ont eu des doutes que le lait et les PLV passent bien dans le lait maternel. C’est la raison pour laquelle j’ai mis fin plus tot que souhaité à l’allaitement de ma deuxième car moi je supportais très mal de ne pas en manger et j’avais aussi eu un lait qui a fait des miracles. A 3 mois, j’habillais toujours ma dernière en 1 mois alors qu’à la naissance elle faisait ses 3kg ! Hélas, elle a eu beaucoup de mal à reprendre du poids. Grâce à un médecin traitant attentionné et un pédiatre allergologue, nous avons pu trouver les solutions adéquates. Je n’ai rien laché pendant 1 mois et tout a finalement été diagnostiqué rapidement. Aujourd’hui à 14 mois je réintroduit les oeufs et une bonne partie des fruits. Le lait a été réintroduit avec succès.
    Pour ma part, j’ai développé des allergies aux pollen depuis mon dernier accouchement. Avant je pouvais dormir dans un champ de graminées sans problème, depuis c’est l’enfer ! Mais la désensibilisation de ma grande (sur 5ans) fonctionne très bien et je vais tenter la meme je pense.
    Bon courage ! Si tu veux en parler, n’hésite pas ! allergie au medoc en prime chez nous (aspirine, AINS en plus du latex) et c’est ce qui me fait le plus flipper je t’avoue !

    J’en parle un peu par là : https://mamanvanille.com/category/allergie/ 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Mathilde - Ma vie de Coeliaque dit :

    Coucou Claire 🙂
    je voulais te donner tout mon soutien, tu as bien fait de t’écouter. Parfois il faut beaucoup de temps pour obtenir un diagnostic, j’en suis la preuve vivante. J’ai patienté 3 ans avant d’apprendre ma maladie cœliaque, si tu savais combien je te comprends quand tu décris ces fameuses phrases, ce fameux « c’est dans votre tête mademoiselle ». C’est très difficile de suivre ces régimes d’éviction, quelque soit notre âge, la tentation de craquer est omniprésente surtout si on a connu un « avant ». Mais ces régimes on doit les suivre pour notre bien alors on s’adapte et avec le temps on réalise qu’on peut vivre heureux avec ces régimes. Oui c’est possible d’être heureux sans ces choses qui font du mal à notre système immunitaire. Je sais bien que les allergies sont différentes de la maladie coeliaque, les mécanismes immunitaires ne sont pas les mêmes mais au final se priver de pizza avec gluten, ça reste se priver d’une pizza avec gluten !
    Je voulais aussi partager avec toi mon témoignage, je suis une enfant poly-allergique et asthmatique. Quand j’étais petite, j’étais garantie 100% sans lait, sans oeuf, sans crustacé, sans poire/pomme/banane (quand il y a le pollen), sans céleri et sans soja. Mon enfance était très belle malgré les restrictions, je ne me suis jamais sentie triste ou différente des autres enfants, j’ai vécue une enfance heureuse. Je tenais aussi à te rassurer, en grandissant à l’adolescence, on a réintroduit petit à petit, avec un suivi médical bien sûr, certains de mes allergènes. Aujourd’hui à 26 ans, je tolère les oeufs quand ils sont cuits, j’ai encore un peu du mal avec le blanc d’œuf cru mais ça passe, je mange des produits laitiers (fromage, beurre) mais jamais de lait pur. Je tolère mieux le soja aussi. Mes allergies aux crustacés, céleri sont toujours là mais je les maîtrise bien. Dorénavant je mange toujours sans gluten et sans lactose (seulement en période de crise coeliaque) mais ce n’est pas lié aux allergies. Donc voilà je voulais te dire que les allergies alimentaires quand on est petit, il y a de réels espoirs qu’elles s’atténuent en grandissant. Je souhaite du fond du coeur que ton petit bonhomme voit lui aussi ses allergies s’atténuer en grandissant. En attendant, je suis sûre et la photo ne me contredit pas qu’il a une enfance très heureuse malgré ses allergies 🙂 !

    Je te remercie également du fond du coeur d’avoir conseillé mon blog dans ton article, cela me touche énormément. J’espère vraiment que ça va s’arranger pour vous et puis je vais continuer de partager des recettes sans gluten et de plus en plus sans lactose aussi, comme cela tu pourras les essayer si tu en as envie !

    Bises ! ❤
    Mathilde

    J'aime

    • mamtermante dit :

      Merci pour ton témoignage, il me touche beaucoup ❤
      J’espère donner oui à mon fils mais ma fille aussi 😉 une enfance heureuse, j’espère qu’il en souffrira moins dans le futur.
      Merci pour tes recettes, je vais pouvoir pioché dedans 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s